La mission

L'article 4 de l'accord de coopération prévoit que l'Ecole conçoit et met en œuvre la formation des candidats aux emplois soumis au régime des mandats au sein des Services des Gouvernements et des Organismes d'intérêt public.

En septembre 2012, les Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont opéré une réforme du régime des mandats au sein de leurs services. Dès lors, à partir de décembre 2014, toute personne souhaitant se porter candidate à un poste soumis au régime des mandats à la Fédération Wallonie-Bruxelles et en Wallonie devra faire partie d’un pool, composé notamment des titulaires du Certificat de management public (CMP). Les postes à mandats rassemblent les emplois de fonctionnaires généraux (niveaux A1 à A3 à l’exception des emplois d’inspecteur général-expert) à la Région wallonne et de fonctionnaires généraux dirigeants (rangs 17, 16, 16+ et 15) à la Communauté française.

Pour obtenir ce Certificat, délivré par l’Ecole d’administration publique Wallonie-Bruxelles, il est nécessaire de suivre une formation de haut niveau, le Certificat interuniversitaire d’Executive master en management public, dispensée par les six universités francophones du pays, de réussir les épreuves de cette formation (limitée pour les cycles 1 et 2 à 70 participants), et de réussir ensuite l’examen final, devant un jury mis en place par SELOR, qui clôt la procédure d’accès au pool.

Dans ce processus, l’Ecole joue le rôle de pilote, afin de coordonner les acteurs, de veiller à la qualité et à l’efficience des activités et au respect des délais. Elle travaille avec les universités, en charge de dispenser l'Executive master. Une convention définit les modalités de cette collaboration. L’Ecole, en étant représentée au sein des organes de pilotage de cette convention, assure ainsi le relais entre les administrations et les universités, afin que la formation corresponde aux réalités des administrations.